Canada | français

9 oct. 2018

« Passeports » pour les machines

Les prescriptions et les législations en matière de sécurité des machines et des installations sont différentes d’un pays à l’autre. Renseignez-vous sur les prescriptions locales que vous devez respecter lors de l’exportation de machines.

Un poste de travail sécurisé devrait être l’objectif à atteindre partout dans le monde. Néanmoins, d’un pays à l’autre, il existe différentes prescriptions et législations en matière de sécurité des machines et des installations. Une machine remplissant les directives et les normes d’un pays ne remplit pas automatiquement celles d’un autre pays. Vous souhaitez, en tant que fabricant, exporter dans une autre région du monde ? Alors, il vous faut tenir compte des directives et exigences qui sont en vigueur dans ce pays cible.


Différents pays – différentes prescriptions

La directive Machines garantit une standardisation des exigences de sécurité européennes sur des machines. Lors de la réalisation de l’évaluation de conformité, le marquage CE est apposé. Vous confirmez ainsi, en tant que fabricant, qu’une machine satisfait à toutes les exigences de sécurité requises de la directive Machines 2006/42/CE.

Aux USA, on utilise généralement le termes UL ou OSHA. L’UL publie des normes de sécurité. Celles-ci contiennent entre autres les exigences pour les appareils et les composants électriques. En tant qu’agence du ministère américain du travail, l’Occupational Safety & Health Administration (OHSA) revendique d’autre part que tous les appareils électriques qui équipent des postes de travail soient conformes aux normes UL en vigueur.

En Amérique du sud, la directive la plus importante pour la sécurité des machines est la norme brésilienne NR12. Elle présente des références techniques, des principes et des mesures de protection permettant de garantir la santé et l’intégrité physique des employés. Par ailleurs, les exigences minimales pour la prévention des accidents au cours du cycle de vie complet d’une machine sont déterminées dans la NR12.

En Asie, par exemple en Chine, une certification des produits techniques conformément aux prescriptions du système de certification China Compulsory Certification (CCC) est nécessaire. La plupart des autres pays, eux aussi, disposent de prescriptions distinctes.


Que faut-il faire si vous souhaitez exporter une machine ?

S’il manque des déclarations de conformité ou d’autres documents, il faut craindre qu’une machine n’obtienne pas l’autorisation d’importation à la douane. S’occuper par la suite des homologations nécessaires est une tâche compliquée et fastidieuse. C’est la raison pour laquelle Pilz apporte son soutien aux constructeurs de machines lors des procédures d’évaluations internationales de la conformité. En créant de tels « passeports pour les machines », nous vous simplifions l’accès aux marchés internationaux.


Plus d’informations :

Prestations de services pour l’évaluation internationale de la conformité

Machines et installations
Contact

Pilz Automation Safety Canada L.P.
250 Bayview Drive
Barrie, Ontario
L4N 4Y8 Canada

Téléphone: +1 705 481 7459
E-mail: info@pilz.ca