France | français

Sécurité fonctionnelle

Sécurité dans les situations dangereuses avec arrêt d’urgence

Les origines des dangers et par conséquent les mesures techniques destinées à les éviter peuvent être très différentes. C’est pourquoi on distingue différents types de sécurité, par exemple en fonction de l’origine de dangers possibles.

On parle de « sécurité fonctionnelle » lorsque la sécurité dépend du fonctionnement correct d’un système électrique (E), électronique (E) et programmable électronique (PE) (en abrégé : système E/E/PE).

En ce qui concerne les exigences en termes de sécurité fonctionnelle, l’appréciation du risque joue un rôle prépondérant. Les étapes à respecter pour l’appréciation du risque et la réduction du risque des machines et la manière d’analyser et de vérifier les fonctions de sécurité sont mises en évidence dans les normes EN ISO 12100, 13849-1/-2 et EN 62061EN 62061. Les exigences relatives à l’intégrité de la sécurité (PL, SIL) résultent de l’estimation du risque.

Nouveau concept dans la ZVEI concernant la tolérance des erreurs dans la sécurité des machines, développé en partenariat avec Pilz

Un groupe de travail – avec la participation de Pilz et de l’IFA (Institut professionnel pour la protection du travail) – au sein de la ZVEI (Fédération de l’industrie électrotechnique et électronique) a rédigé un livre blanc décrivant les principes de base des appareils et systèmes à tolérance d’erreurs dans la sécurité fonctionnelle des machines et installations. Le livre blanc est disponible en téléchargement gratuit.

Téléchargement gratuit

Il s’adresse en premier lieu aux constructeurs de machines et aux intégrateurs de systèmes qui conçoivent et mettent en œuvre des fonctions de sécurité et des sous-systèmes pour la commande des machines. De plus, ces informations peuvent également être utilisées pour la conception d’appareils dédiés à la sécurité et de systèmes dans le développement de produits. La procédure et les exigences à remplir ont été publiées dans un livre blanc par la ZVEI.

Qu’est-ce qu’un système à tolérance d’erreurs ?

Bien qu’une défaillance potentiellement dangereuse ait été détectée, des systèmes tolérants aux erreurs peuvent permettre la poursuite du fonctionnement. Dans le cas d’un système à tolérance d’erreurs, une analyse des erreurs est nécessaire en plus de leur détection. Cette analyse peut être utilisée pour décider si l’erreur détectée peut être tolérée ou s’il s’agit d’une erreur grave. Dans ce dernier cas, un arrêt immédiat (coupure) est indispensable.

Une telle analyse des erreurs n’est pas courante dans les « systèmes classiques d’automatisation industrielle » employés dans les mises en œuvre actuelles. Toutefois, la tolérance d’erreurs n’est pas possible sans une analyse des erreurs. Il s’ensuit qu’une décision sur la réaction échelonnée aux erreurs n’est possible que dans des appareils ou des systèmes ayant la conception appropriée. Le développeur ainsi que l’utilisateur d’un appareil ou d’un système tolérant aux erreurs doivent par ailleurs déterminer la durée de la période Δtdeg pour la poursuite du fonctionnement (en état dégradé). D’autre part, d’autres mesures de réduction du risque devront éventuellement être précisées, et seront ensuite intégrées dans les informations destinées aux utilisateurs. Dans la pratique, cela peut être utilisé, par exemple, pour terminer une étape de traitement.

 

 

 

 

Nouveau concept dans la ZVEI concernant la tolérance des erreurs dans la sécurité des machines

Vue d’ensemble du secteur

Siège social France

Pilz France Electronic
1, rue Jacob Mayer - CS 80012
67037 Strasbourg Cedex 2
France

Téléphone: Service commercial: +33 3 88 10 40 01 / Service commande: +33 3 88 10 40 02 / Support technique: +33 3 88 10 40 03
E-mail: siege@pilz-france.fr

Support technique France

Téléphone: +33 3 88 10 40 03
E-mail: techsupport@pilz-france.fr