Sécurité fonctionnelle

Sécurité dans les situations dangereuses avec arrêt d’urgence

Les origines des dangers et par conséquent les mesures techniques destinées à les éviter peuvent être très différentes. C’est pourquoi on distingue différents types de sécurité, par exemple en fonction de l’origine de dangers possibles.

On parle de « sécurité fonctionnelle » lorsque la sécurité dépend du fonctionnement correct d’un système de commande.

En ce qui concerne les exigences en termes de sécurité fonctionnelle, l’appréciation du risque joue un rôle prépondérant. Les étapes à respecter pour l’appréciation du risque et la réduction du risque des machines sont mises en évidence dans la norme EN ISO 12100. L’analyse et la vérification des fonctions de sécurité reprennent le contenu des normes EN ISO 13849 et EN/CEI 62061, le prérequis étant que la mesure de protection technique requise doit dépendre d’un système de commande. Les exigences relatives à l’intégrité de la sécurité (PL, SIL) résultent de l’estimation du risque.

Les normes de sécurité fonctionnelle – EN ISO 13849 et CEI 62061

La sécurité fonctionnelle désigne la partie de la sécurité d’un système qui dépend du bon fonctionnement du système de commande lié à la sécurité. De plus, la sécurité dépend généralement aussi d’autres mesures de réduction du risque qui sont prises en considération selon la norme EN ISO 12100. L’arrêt d’urgence, les protecteurs mobiles, les barrières immatérielles et le contrôle de la vitesse de rotation font partie des dispositifs de sécurité typiques utilisés pour la protection des machines et des installations. Face à la complexité croissante des machines et des installations, des systèmes de commande programmables sont de plus en plus utilisés parallèlement aux relais conventionnels. Les normes EN ISO 13849 et CEI 62061 garantissent la conformité à la législation internationale, notamment en ce qui concerne la directive Machines. Ces deux normes sont cruciales pour les fabricants de machines et d’installations, car de nombreuses normes B et C y font directement référence.


Révision des normes EN ISO 13849 et CEI 62061

Les deux normes devaient être actualisées pour continuer de représenter « l’état actuel de la technique ». La nouvelle édition de la norme CEI 62061 a été publiée le 19 février 2021. La nécessité de réviser les deux normes est le résultat non seulement d’une révision et d’une adaptation régulières à l’état actuel de la technique, mais aussi des nombreuses discussions qui ont eu lieu lors de la tentative infructueuse d’unifier les deux normes dans la norme CEI/ISO 17305.

Le contenu de la norme CEI 62061 est connu, mais les modifications de l’EN ISO 13849 sont encore en cours d’élaboration. Cependant, il est clair que les deux nouvelles rééditions incluent les éléments suivants :

  • l’obligation de fournir une description des spécifications des exigences de sécurité , y compris des informations telles que
    • les modes de fonctionnement pour lesquels la fonction est active (constamment, uniquement en cas de maintenance, etc.)
    • la surveillance des fonctions de sécurité
    • le moment et la manière dont les fonctions de sécurité sont testées
    • la réponse associée à l’erreur
    • les temps de réponse
  • une méthodologie modifiée pour définir le niveau de sécurité requis (PL ou SIL)
  • des exigences modifiées concernant le logiciel d’application en fonction de la complexité et des langages de programmation sélectionnés
  • l’autorisation d’utiliser des sous-systèmes qui ont été développés selon l’une des deux normes dans le cadre de l’autre norme


Les concepts de sécurité existants doivent être mis à l’épreuve

Les fabricants de machines et d’installations réévaluer des concepts de sécurité existants en fonction de la classification des risques modifiée par les normes. Dans certains cas, une flexibilité maximale est obtenue quant aux paramètres de risque à adopter. Il convient de vérifier au cas par cas s’il existe des répercussions sur les analyses de sécurité existantes.


Quid des périodes de transition après la ratification ?

La norme CEI 62061 a été publiée en février 2021, mais il faudra sans doute attendre 2022 pour la norme EN ISO 13849 en raison des discussions en cours au sein des organismes de normalisation. Nous ignorons encore s’il existera une période de transition pour la publication des normes au Journal officiel et quelle en sera la durée. C’est pourquoi il est conseillé de se préparer le plus tôt possible, c’est-à-dire dès maintenant, au développement attendu.
Nous suivons tout cela de près pour vous !

Norme CEI 62061

La sécurité fonctionnelle en un coup d’œil

Conseils pour la sécurité fonctionnelle

La sécurité fonctionnelle vise toujours à protéger les personnes et les machines contre tout danger. En Europe, les normes applicables en matière de sécurité fonctionnelle dans le domaine de la construction de machines sont répertoriées dans la directive Machines. Téléchargez notre poster sur la « sécurité fonctionnelle » et découvrez en un coup d’œil le processus d’appréciation du risque et de réduction du risque selon l’EN ISO 12100. À partir de cette norme nommée « A », vous pouvez appliquer deux normes importantes :

  • EN ISO 13849-1 : applicable aux systèmes électriques, électroniques, électroniques programmables, hydrauliques, pneumatiques, mécaniques
  • EN/CEI 62061 : applicable aux systèmes électriques, électroniques, électroniques programmables

Les critères importants pour la fiabilité des fonctions liées à la sécurité sont le niveau d’intégrité de sécurité (SIL) et le niveau de performance (PL).

Téléchargement du poster sur la sécurité fonctionnelle

 

Plus d’informations :

Nouveau concept dans la ZVEI concernant la tolérance des erreurs dans la sécurité des machines, développé en partenariat avec Pilz

Un groupe de travail – avec la participation de Pilz et de l’IFA (Institut professionnel pour la protection sur le lieu de travail) – au sein de la ZVEI (Fédération de l’industrie électrotechnique et électronique) a rédigé un livre blanc décrivant les principes de base des appareils et systèmes à tolérance d’erreurs dans la sécurité fonctionnelle des machines et installations. Le livre blanc est disponible en téléchargement gratuit.

Téléchargement gratuit

Il s’adresse en premier lieu aux constructeurs de machines et aux intégrateurs Système qui conçoivent et mettent en œuvre des fonctions de sécurité et des sous-systèmes pour la commande des machines. De plus, ces informations peuvent également être utilisées pour la conception d’appareils dédiés à la sécurité et de systèmes dans le développement de produits. La procédure et les exigences à remplir ont été publiées dans un livre blanc par la ZVEI.

Qu’est-ce qu’un système à tolérance d’erreurs ?

Bien qu’une défaillance potentiellement dangereuse ait été détectée, des systèmes tolérants aux erreurs peuvent permettre la poursuite du fonctionnement. Dans le cas d’un système à tolérance d’erreurs, une analyse des erreurs est nécessaire en plus de leur détection. Cette analyse peut être utilisée pour décider si l’erreur détectée peut être tolérée ou s’il s’agit d’une erreur grave. Dans ce dernier cas, un arrêt immédiat (coupure) est indispensable.

Une telle analyse des erreurs n’est pas courante dans les « systèmes classiques d’automatisation industrielle » employés dans les mises en œuvre actuelles. Toutefois, la tolérance d’erreurs n’est pas possible sans une analyse des erreurs. Il s’ensuit qu’une décision sur la réaction échelonnée aux erreurs n’est possible que dans des appareils ou des systèmes ayant la conception appropriée. Le développeur ainsi que l’utilisateur d’un appareil ou d’un système tolérant aux erreurs doivent par ailleurs déterminer la durée de la période Δtdeg pour la poursuite du fonctionnement (en état dégradé). D’autre part, d’autres mesures de réduction du risque devront éventuellement être précisées, et seront ensuite intégrées dans les informations destinées aux utilisateurs. Dans la pratique, cela peut être utilisé, par exemple, pour terminer une étape de traitement.

Nouveau concept dans la ZVEI concernant la tolérance des erreurs dans la sécurité des machines

Informations complémentaires

Prestations de services – En tant que fournisseur de solutions, Pilz vous accompagne tout au long du cycle de vie des machines

Formations – Tenez-vous au courant de tous les aspects de la sécurité des machines et des automatismes

Veuillez lire le manuel « Sécurité des machines »

Vue d’ensemble du secteur

siège central

Pilz Belgium CVBA
Poortakkerstraat 37/0201
9051 Gent (Sint-Denijs-Westrem)
Belgium

Téléphone: +32 9 321 75 70
E-mail: info@pilz.be

Assistance technique

Téléphone: +32 (0)9 321 75 70
E-mail: techsupport@pilz.be