10 juin 2020

Mise à jour de la sécurité des lignes de production Henco en réduisant les risques

En tant que fabricant, Henco accorde une grande importance à la sécurité de son personnel. Pour cette raison, l’entreprise voulait réduire les risques de ses lignes d’extrusion et de déroulement. Après une mise à jour complète de la sécurité, les travailleurs bénéficient à présent d’un cadre de production à la fois sûr et performant.

Inventaire des risques par zone

L’ingénieur de projet Pieter Coosemans explique les activités de Henco : «Nos 300 collaborateurs produisent ici des tubes multicouches pour le secteur de la construction. Ces tubes sont utilisés notamment pour les sanitaires, le chauffage, le chauffage par le sol, les sprinklers et le gaz. La production se déroule selon un processus d’extrusion. Une couche de colle est apposée sur la couche intérieure PE, autour de laquelle une couche d’aluminium est ensuite soudée. S’ensuit une seconde couche de colle et, enfin, une couche extérieure. Le produit final se compose donc de cinq couches. Les tubes multicouches sont enroulés sur de grandes bobines et ensuite réticulés, un processus physique au moyen de rayons d’électrons qui rend le tube plus résistant à la pression et à la température.. Les bobines de tubes – qui contiennent souvent 10 kilomètres de tubes – sont ensuite amenées au service de déroulement. La fonction de ces lignes est de dérouler les bobines afin de couper les tubes aux dimensions demandées par le client, allant de 25 à 600 mètres.

Henco a beaucoup investi ces dernières années dans la sensibilisation des travailleurs à la problématique de la sécurité. Le parc à machines ne peut, bien sûr, pas être en reste. L’entreprise investit dès lors beaucoup dans la sécurisation de ses lignes de production également.

Pieter Coosemans: «Nous avons commencé par diviser les lignes en zones, en fonction de l’activité qui s’y déroule. Nous avons ainsi défini par ligne 13 zones différentes. Ensuite, nous avons établi, pour chaque zone, une liste des risques potentiels. Ce processus a eu lieu en concertation avec tous les services concernés : le responsable de la sécurité, les services techniques et les opérateurs. Nous avons ensuite considéré quel serait le risque restant si l’on plaçait des équipements de sécurité, comme un écran lumineux ou des grillages. Partant de ces risques restants, nous avons pu établir comment débrancher et sécuriser au mieux le système. Nous avons aussi systématiquement analysé les répercussions sur les autres zones. La plupart des dangers concernaient le risque de compression, la protection étant insuffisante par le passé. Pour les lignes d’extrusion, des risques spécifiques de coupure s’y ajoutaient en raison des bords tranchants de l’aluminium du produit.»

Le PSENSgate est également un produit fabuleux à mes yeux, car il contient dans un seul boîtier la sécurisation complète de la porte: surveillance de la grille, verrouillage et commande. L’indication en couleur des boutons de réarmement, de demande et d’arrêt d’urgence est par ailleurs très claire»

Pieter Coosemans, ingénieur de projet Henco

Collaboration avec Pilz

Pour soutenir la mise à jour de la sécurité des lignes de production, Henco a fait appel à Pilz. «Nous utilisions déjà des composants de Pilz, comme les modules d’arrêt d’urgence PNOZ. Et nous en sommes satisfaits. Nous les avons donc tout logiquement choisis comme partenaires pour ce projet», explique Bart Van Damme, de Henco.
Cette mise à jour de la sécurité constitue un bel échantillon de la vaste gamme des composants et services de Pilz. L’entreprise a ainsi livré de nombreux composants de sécurité, s’est chargée de la programmation des PLC de sécurité et a offert une assistance dans la prise en main de la première ligne.

Kwinten Cantraine, directeur des ventes pour la Flandre chez Pilz : « En tant qu’ambassadeur de la sécurité, nous donnons toujours chez Pilz des conseils quant aux composants les mieux adaptés au concept du client. Chez Henco, il s’agit des sécurisations de porte PSENsgate et PSENmlock, des capteurs mobiles PSENcode, des boutons d’arrêt d’urgence et de la toute nouvelle génération de barrière immatérielle PSEN opt II, des barrières immatérielles de type 3 qui offrent le grand avantage de posséder une série optimalisée d’applications PLd. Il n’est dès lors pas nécessaire de passer à un barrière immatérielle de type 4, souvent surdimensionné et inutilement cher pour l’application.»

«Le PSENSgate est également un produit fabuleux à mes yeux, car il contient dans un seul boîtier la sécurisation complète de la porte: surveillance de la grille, verrouillage et commande. L’indication en couleur des boutons de réarmement, de demande et d’arrêt d’urgence est par ailleurs très claire», poursuit Pieter Coosemans.

Système de sécurité séparé

« Nous avons choisi de travailler avec un système de sécurité séparé. Le concept comprend deux lignes de déroulement et une empileuse. Mais nous voulions sécuriser ces trois éléments conjointement. C’est pourquoi nous avons opté pour un système de sécurité central. Nous avons donc choisi ici le PLC de sécurité PSS 4000, qui fonctionne comme CPU et un second qui fonctionne comme I/O header. Cela nous a permis de réduire la longueur des câbles. Grâce aux PLC de sécurité, les notifications de sécurité sont transmises à l’interface Homme Machine (HMI) central. Les opérateurs et techniciens peuvent voir tout de suite quelle porte est ouverte ou quel bouton d’urgence a été enfoncé», explique Bart Van Damme.
Et Kwinten Cantraine complète: « Via le PSS 4000, la communication avec le PLC de la machine peut être établie. Dans ce cas, elle est relayée par Profibus, mais il est également possible de communiquer via d’autres headers avec des systèmes courants comme Profinet, Modbus TCP/IP et Ethernet/IP. »

Collaboration flexible

Pilz offre des services tout au long du cycle de vie d’une machine et travaille de manière flexible avec le client. Henco a ainsi réalisé lui-même l’analyse de risque et développé le concept de sécurité. Sur cette base, Pilz a dessiné le schéma électrique des nouvelles armoires et programmé le PLC de sécurité PSS 4000. La mise en service a été effectuée conjointement par Pilz et Henco, tandis que le client a effectué la validation en fin de parcours.

Approche progressive

« L’implémentation a eu lieu en souplesse, notamment parce que nous avions, dès le début, impliqué tous les services dans le projet. Les réticences initiales– comme la crainte que l’installation fonctionnerait plus lentement – ont très vite disparu, car les opérateurs se sont vite aperçus que cela constituait un énorme pas en avant pour eux en matière de sécurité. Les responsables de l’automatisation ont suivi le processus dès le début, afin de résoudre les éventuels problèmes. Nous avons travaillé zone par zone et nous avons chaque fois contrôlé si tout fonctionnait correctement sur la base des descriptifs fonctionnels. Cette approche progressive est la base du succès du projet de sécurisation », conclut Pieter Coosemans.

Barrières immatérielles de sécurité PSENopt II

La deuxième génération des barrières immatérielles, les PSENopt II, permettent une intervention en toute sécurité dans le procédé de fabrication et satisfont en fonction de l’application à la protection des doigts, des mains et du corps.

Plus sur les barrières immatérielles de sécurité PSENopt II

Systèmes de sécurité pour protecteurs mobiles PSENsgate

Le système de sécurité pour protecteurs mobiles PSENsgate combine la surveillance en toute sécurité des protecteurs mobiles, l’interverrouillage de sécurité et les éléments de commande dans un même système !

Plus sur le système de sécurité PSENsgate

système d’automatismes PSS 4000

Le système d’automatismes PSS 4000 vous permet de mettre en œuvre des projets pour la sécurité et le standard. Les deux univers fusionnent ensemble.

Plus sur le système PSS 4000
de g. à dr.: Bart Van Damme (Henco) et Pieter Coosemans (Henco)
Les barrières immatérielles PSEN opt II offrent l’avantage de pouvoir être utilisés aussi bien pour le Performance Level e que d, selon le type.
Le PSENsgate contient en un seul boîtier la sécurisation complète de la porte
siège central

Pilz Belgium CVBA
Poortakkerstraat 37/0201
9051 Gent (Sint-Denijs-Westrem)
Belgium

Téléphone: +32 9 321 75 70
E-mail: info@pilz.be

Contact pour la presse

Téléphone: +32 (0)9 321 75 70
E-mail: karry.vanlooy@pilz.be

Cet article a-t-il été utile ?